les courges cuisinées de multiples façons

Venue d’Amérique, la courge aime les grands chiffres. Cela fait 7000 ans qu’elle nous nourrit et elle existe en 800 versions... Sucrée, épicée, glacée, vinaigrée, voici 10 manières simples et raffinées de la cuisiner et de la déguster.

 Le genre humain n’a pas attendu Halloween pour se délecter de courges. Si l’on en croit les restes découverts dans les cavernes du Mexique, on se nourrit de cucurbitacées depuis au moins 7000 ans ! Et avant même d’être consommées en bouche, elles rendaient de multiples services, servant de récipient à transporter l’eau, de jouet, de chapeaux, de masques, d’étuis à pénis.

C’est suite à la colonisation de l’Amérique que ces fruits ont été introduits en Europe. On compte aujourd’hui plus de 800 espèces de courges ! Longtemps négligées dans nos assiettes, elles ont gagné en popularité ces dernières années. Dès le début de l’automne, les étals des fermes et des marchés en regorgent. Il y en a d’énormes et de toutes petites, des blanches, des jaunes, des oranges, des roses, des rouges, des vertes, des grises ou des striées de vert. L’immense variété de leurs couleurs et de leurs formes enchante le regard. On les utilise pour décorer les intérieurs, confectionner des soupes ou des tartes.

1. Courge spaghetti

Chair : peu épaisse, jaune claire, fibreuse, donne après la cuisson des filaments, saveur musquée.
Utilisation :
salade, gratin ou comme substitut de pâtes.

2. Rouge vif d’Etampes

Chair : jaune orange, fibreuse et fade.
Utilisation :
soupe, mais préférable en décoration.

3. Blue Ballet

Chair : orange et douce, peu épaisse, ferme, fibreuse, sucrée, d‘excellente qualité.
Utilisation :
crue, râpée ou en vinaigrette, cuite en gratin, purée, potage, gâteaux ou en tarte, en confiture, en pâte de fruit.

4. Bush delicata

Chair : jaune crème, très douce, arôme fin de noix.
Utilisation :
mets au four, pour farcir, pour confectionner des glaces ou des desserts.





 

Les commentaires sont fermés.